Neprun purgatif ― Rhamnus cathartica

Ses fruits contiennent une substance, qui, en fonction du sel métallique associé permet de réaliser des colorants jaune, orange ou encore vert olive.

Cet arbuste est apparenté à la bourdaine. Mais il est plus rare, en plaine, que celle-ci. Ses pousses se terminent souvent en piquants. Comme buisson, il atteint 3 à 4 m, comme arbre 8 m de hauteur.

Les feuilles sont plus largement ovales que celles de la bourdaine. Leur limbe est denté et présente trois à quatre paires de nervures fortement arquées vers le sommet.

Les fleurs s’attroupent aux aisselles des feuilles. De couleur blanc-jaune, peu apparentes, elles comportent quatre sépales, quatre pétales, quatre étamines et un ovaire contenant quatre ovules. Mais, généralement, l’un des deux sexes ne se développe pas, au profit de l’autre; le botaniste dit que cette espèce est dioïque par avortement.

Les fruits d’un bleu presque noir, atteignent la grosseur d’un pois et contiennent quatre graines. Ils sont légèrement vénéneux. Autrefois on en tirait un sirop laxatif, ce qui explique le nom de la plante.

Habitat. Dans le canton de Fribourg, le nerprun purgatif se rencontre parfois dans les haies et dans les buissons de la plaine. Il est plus fréquent dans les Préalpes. Il affectionne les pentes ensoleillées et pierreuses.

Plus d’informations

Fiche technique InfoFlora