Troène ― Ligustrum vulgare

Le nom de genre des troènes est Lugustrum, qui vient du latin ligare qui signifie « lier ». Ses tiges flexibles servaient à confectionner des liens.

Cet arbuste ne dépasse guère la hauteur de 3 m. Ses tiges sont rameuses, droites et souples. Leur écorce gris-brunâtre porte de petites verrues blanches.

Les feuilles sont opposées, lancéolées et entières, de bord lisse. Le limbe, assez coriace, est vert foncé dessus, plus clair dessous.

Les fleurs sont formées de quatre pétales, soudés à la base en un tube entourant un pistil, et deux étamines. Ces petites fleurs blanches sont réunies en grand nombre sur un panicule terminal dense. Lorsqu’elles s’épanouissent, au mois de juin ou de juillet, elles dégagent un parfum pénétrant, douceâtre.

Les fruits, petites baies noires, toxiques, mûrissent en septembre, mais persistent sur la branche durant l’hiver. Elles contiennent une pulpe pourpre et trois à quatre graines.

Habitat. Le troène pousse facilement dans les haies, en lisière de forêts, en plaine et en montagne, jusqu’à 1200 m. Il supporte l’ombrage. Comme il supporte aussi la taille, on l’emploie pour la constitution de haies.

Plus d’informations

Fiche technique InfoFlora