Épine-vinette ― Berberis vulgaris

Il a failli être éradiqué en Europe lorsque l’on s’aperçut qu’il transmettait aux plantes céréalières un champignon appelé rouille noire.

Cet arbrisseau épineux se compose de branches longues et arquées, un peu comme l’églantier. Il ne dépasse guère la hauteur de 2 mètres.

Les feuilles sont petites et coriaces, à bord cilié-épineux. Elles naissent en groupes de une à sept aux aisselles d’épines simples ou trifurquées, sur les pousses longues de l’arbrisseau.

Les fleurs apparaissent à la fin du mois de mai, semblables à de petites sphères jaunes. Elles comptent six pétales et autant de sépales. Les étamines d’une fleur épanouie, stimulées par un objet pointu, se recourbent vers le pistil.

Les fruits de l’épine-vinette, de petites baies rouges, allongées, sont comestibles, quoique de goût acidulé. Après leur maturation, elles peuvent rester attachées aux rameaux durant tout l’hiver.

Dans le canton de Fribourg, l’épine-vinette est assez rare au nord, plus fréquente dans le sud. Nous pouvons la découvrir en lisière de forêt et surtout, dans les clairières, en bordure de rivière.

Remarque : L’épine-vinette est un hôte intermédiaire de la rouille du blé ; on ne devrait donc pas la planter dans le voisinage des champs.

Plus d’informations

Fiche technique InfoFlora