Églantier des chiens ― Rosa canina

L’églantier produit des fleurs appelée cynorhodons ou « gratte-cul », car il fournit du poil à gratter. Leur cueillette permet de faire des gelées et des tisanes.

C’est un rosier naturel, fréquent dans nos contrées. Ses tiges prennent une forme arquée et donnent ainsi au buisson un aspect très ornemental. Elles portent des piquants recourbés vers l’arrière.

Les feuilles de rosier sont pennées, composées de 5 à 7 folioles. Leur pétiole porte lui aussi des aiguillons. A la base des feuilles, nous remarquons deux grandes stipules soudées au pétiole.

Les fleurs, les églantines, ont l’anatomie typique de la famille des rosiers : 5 sépales, 5 pétales et de nombreuses étamines.

Les fruits de l’églantier sont appelés « cynorrhodons » ou « gratte-cul ». Ce sont des faux-fruits. Les fruits véritables sont les «graines » à l’intérieur du cynorrhodon. La chair qui les entoure s’est développée, en effet, à partir du calice de la fleur. Elle est riche en vitamine C et sert à préparer des tisanes et des confitures.

Habitat. L’églantier se plaît dans les haies et dans les lisières-sud des forêts.

Remarque: il existe, dans notre pays, de nombreuses espèces de rosiers sauvages. Une des plus importantes est la rose des Alpes (Rosa pendulina).

Plus d’informations

Fiche technique InfoFlora