Frêne ― Fraxinus excelsior

Dans la mythologie nordique, l’axe et support du monde est un frêne géant à trois racines nommé Yggdrasil, l’arbre-monde.

Il peut avoir 30 à 40 m de hauteur. Sur un tronc droit et élancé, il porte une couronne de feuillage lâche. L’écorce des tiges et des rameaux est gris olivâtre. Les bourgeons hivernaux sont noirs et veloutés.

Les feuilles se composent de folioles non pétiolées, ovales et pointues au sommet. Le feuillage du frêne s’épanouit tardivement.

Les fleurs, par contre, éclosent longtemps avant les feuilles. Elles naissent nombreuses, de gros bourgeons latéraux. Certaines de ces inflorescences sont hermaphrodites, d’autres, mâles ou femelles uniquement.

Les fruits commencent à mûrir au mois de septembre. Mais il restent encore très longtemps sur l’arbre. Ce sont des samares.

Le bois de frêne est clair dans l’aubier, parfois brunâtre dans le cœur. Il est élastique et dur. On en fait des manches d’outils, des timons, des engins de sport, etc. et également des meubles. Il est recherché.

Le frêne aime les bois et les rivages à sol frais et fertile. Un beau frêne peut être admiré dans la petite cour du collège St-Michel, un autre au bord de la route Pensier-Fribourg, près de la boucle de Cormagens.

Plus d’informations

Fiche technique InfoFlora