Hêtre ― Fagus sylvatica

Ses fruits s’appellent les faînes. Ils sont appréciés des animaux de la forêt et de nos cochons. Ils sont comestibles aussi pour nous, mais en petites quantités.

Cet arbre, à écorce lisse et grise, croît en plaine et dans les Préalpes. Son développement, d’abord assez lent, devient ensuite plus rapide, si bien qu’à 100 ans l’arbre peut mesurer 30 à 35 m de hauteur.

Les feuilles, d’un vert clair dans leur jeunesse, nous charment par leur fraîcheur. Durant l’été elles deviennent coriaces et luisantes.

Les fleurs se serrent en petits capitules unisexués, assez proches les uns des autres sur la même branchette. Les capitules mâles groupent une foule d’étamines pendant lâchement au bout d’un long pédicelle. Les fleurs femelles sont logées par couples, dans des involucres finement hérissés.

La faine, fruit du hêtre, trigone, renferme une graine très oléagineuse. Le couple de faines est libéré de son enveloppe au mois d’octobre, quand celle-ci s’ouvre en quatre valves.

Le bois de hêtre, de teinte claire, devient rougeâtre à l’air. Il est employé pour beaucoup d’objets de menuiserie. C’est aussi un bon bois de chauffage et de papier.

Dans le canton de Fribourg le hêtre constitue l’essence feuillue la plus importante. Il aime les sols meubles et frais, contenant du calcaire.

Plus d’informations

Fiche technique InfoFlora